Les pompiers sont en colère

Les pompiers ne sont pas contents, ils estiment manquer de moyens. Selon eux, la sécurité des citoyens n'est plus garantie. Ils veulent le faire savoir et se mobiliseront dès cette semaine sur les marchés et aux frontières, indiquent lundi plusieurs journaux francophones.

Une réforme des services incendie a été votée en mai 2007. Mais rien n'a encore été fait ou presque, selon les hommes du feu qui ont, en plus, dû avaler le fait que les 70 millions d'euros nécessaires à la réforme 2010 n'ont pas pu être réunis.

La colère gronde donc dans les casernes. Différents types d'actions sont prévues. Le 4 décembre, c'est la Sainte-Barbe. A cette occasion, ils se posteront aux frontières afin d'informer Belges et étrangers entrant sur notre territoire. Et la semaine prochaine, ils manifesteront devant les institutions européennes et voudraient rencontrer les présidents de parti.

La réforme devait apporter des moyens pour une plus grande professionnalisation, alors que deux tiers des 17.500 pompiers sont volontaires en Belgique. Et les pompiers voudraient aussi pouvoir disposer d'un matériel plus adapté et d'une meilleur formation.

Si leurs revendications ne sont pas rencontrées rapidement, ils menacent même d'aller jusqu'à la démission collective!

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés