Les priorités du PS pour une Europe éco-solidaire

Pour le PS, la première priorité pour la présidence belge de l'Union européenne doit être la régulation des marchés financiers. Dans la perspective d'une stratégie éco-solidaire, viennent ensuite la poursuite de la relance, la sécurité sociale plus forte au coeur du modèle européen, l'évaluation des libéralisations et enfin la lutte contre le réchauffement climatique.

Le président du PS, Elio Ri Rupo, entouré de la vice-première ministres Laurette Onkelinx et du ministre de l'Energie et du Climat Paul Magnette, a présenté samedi les cinq priorités de son parti pour la présidence belge de l'Union européenne.

Pour les socialistes francophones, la présidence belge doit être l'opportunité de réorienter la stratégie européenne dans un sens progressiste. La Belgique doit peser de tout son poids pour promouvoir une stratégie ambitieuse autour de trois piliers équipollents: l'économie, le social et l'environnemental. C'est ce que le PS appelle la stratégie éco-solidaire.

La première priorité avancée par le PS est la régulation des marchés financiers. Après la crise provoquée par l'immobilier classique aux Etats-Unis, on nous annonce une ou deux vagues provoquées cette fois par l'immobilier commercial, ont souligné les responsable du PS. En deuxième lieu, le PS place la poursuite de la relance économique et à ce propos Mme Onkelinx a dit être très déçue par le stratégie 2020 présentée par le président de la Commission européenne.

Le PS met ensuite en avant la sécurité sociale, l'évaluation des libéralisations en ce compris la protection des services publiques et enfin la lutte contre le réchauffement climatique. (EYI)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés