Les recommandations du Comité P trop souvent ignorées

Les recommandations formulées par le Comité P, cet organe chargé de contrôler le bon fonctionnement des services de police, sont souvent totalement ignorées par les ministres compétents.

Telle est la conclusion du député et président de commission Ludwig Vandenhove (sp.a) qui a examiné avec attention les rapports annuels du Comité P, rapporte mercredi la presse flamande.

Malgré des avis répétés, la loi de procédure disciplinaire n'est toujours pas au point, il y a toujours trop peu de contrôles sur les banques de données des polices locales, et l'enregistrement des armes connaît de sérieux manquements, selon M. Vandenhove.

Celui-ci recommande que les propositions du Comité P soient systématiquement inventoriées et suivies par le parlement et le gouvernement, et ce avec des objectifs concrets quant à leur exécution. (SVR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés