Les renforts policiers promis à Charleroi sont-ils illégaux ?

Vingt des 100 policiers supplémentaires promis en février par le premier ministre pour la police de Charleroi ne pourront s'occuper que de sécurité routière, sous peine d'illégalité, indiquent les journaux du groupe Sud Presse.

Publicité
Publicité

Echo Connect