Les taxis de l'aéroport de Charleroi trient leur clientèle

Les taxis de l'aéroport de Charleroi trient leur clientèle, indique mardi la nouvelle Gazette. Certains chauffeurs n'acceptent que les clients se rendant en dehors de la région de Charleroi -garantie de commissions importantes- au détriment des clients souhaitant se rendre au centre-ville. La course est alors forfaitaire et coûte 20 euros.

"Le premier taximan m'a dit que son véhicule était trop petit. Nous étions trois plus six valises. Nous avons essayé les deux suivants mais les chauffeurs refusaient de travailler au forfait. Je me suis alors dirigé vers d'autres taxis mais ceux-ci n'ont même pas daigné s'occuper de nous", raconte un Marcinellois au journal.

Interpellée, la compagnie de taxis lui répond que "Charleroi, ce n'est pas Bruxelles" et que les chauffeurs ont le droit de choisir leurs clients.

Selon le quotidien, la direction de l'aéroport est au courant de ce problème.

"Je me doute que certains chauffeurs n'hésitent pas à refuser des clients issus de la région, et ce, même si nous ne recevons pas de plaintes directement", explique Jean-Jacques Cloquet, le directeur général, tout en rappelant que des bus font régulièrement la navette entre la gare et l'aéroport.

La formule de 20 euros s'applique pour tout trajet entre l'aéroport et la ville de Charleroi. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés