Les USA gèlent les avoirs d'un Belge prétendument noble accusé d'escroquerie

L'autorité américaine de régulation des marchés financiers, la SEC, a annoncé vendredi avoir obtenu de la justice le gel des avoirs aux Etats-Unis d'un Belge se présentant comme noble, et qu'elle accuse d'avoir monté une escroquerie financière.

La SEC s'est plainte contre Guy Albert de Chimay, 47 ans, et sa société Chimay Capital Management, pour le détournement d'au moins six millions de dollars récoltés auprès d'investisseurs en pleine crise financière, entre octobre 2008 et septembre 2009.

"Chimay Capital affirme être le fonds d'investissement aux Etats-Unis de la famille de Chimay, une ligne de la riche royauté belge remontant au XIVe siècle", a relevé la Commission dans sa plainte.

"Le défendeur, qui affirme être apparenté à l'actuel prince de Chimay, prétend gérer 200 millions de dollars au nom de la famille royale et d'autres investisseurs", a-t-elle ajouté.

La société, non enregistrée auprès de la SEC, promettait un rendement annuel de 12% grâce à des prêts à court terme à des emprunteurs sûrs. Mais d'après l'enquête de la Commission, "au lieu d'utiliser l'argent des investisseurs pour faire des prêts sûrs et lucratifs, les défendeurs l'ont simplement volé".

"Les investissements ont été utilisés pour payer plus de 600.000 dollars au cabinet d'avocats représentant M. Chimay dans une procédure de divorce, détournés vers son compte bancaire personnel pour financer un style de vie dispendieux, y compris pour payer d'énormes factures de cartes de crédit, et employés à payer le loyer et les salaires de Chimay Capital", a indiqué la Commission. (DEF)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés