Les victimes du Softenon indemnisées

Le Conseil des ministres a approuvé, dans le cadre du contrôle budgétaire, la décision d'indemniser via une Fondation les personnes victimes de malformations congénitales à la suite de la prise par leur mère, pendant la grossesse, de médicaments contenant de la thalidomide.

Une enveloppe de cinq millions d'euros a été prévue à cet effet, a annoncé lundi la ministre des Affaires sociales et de la Santé Laurette Onkelinx.

Un médicament contenant de la thalidomide a été vendu dans les années 60 sous le nom de Softenon, causant d'importantes malformations aux enfants dont la mère en a absorbé. Agées aujourd'hui de 50 ans, ces personnes revendiquent une indemnisation. (OCH)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés