Publicité

Les Voies de la Liberté continuent le combat après la libération d'Aung San Suu Kyi

Un rassemblement sur la Grand-Place de Louvain-la-Neuve a été organisé mercredi pour saluer la libération par les autorités birmanes de la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi. Il s'agit d'une initiative de l'asbl Les Voies de la Liberté, qui a rappelé à cette occasion qu'Aung San Suu Kyi était citoyenne d'honneur de la ville d'Ottignies depuis 2005, et docteur honoris causa de l'Université catholique de Louvain (UCL) depuis 1998.

L'asbl, qui s'est beaucoup mobilisée pour la libération de la prix Nobel de la paix et pour celle d'Ingrid Betancourt, continue le combat: elle rappelle qu'il y a des milliers d'autres prisonniers politiques dans le monde.

C'est pour eux qu'elle met sur pied, tous les deux ans, un festival qui, lors des éditions précédentes, a vu les artistes Jane Birkin, Renaud, Calogero et d'autres chanter gratuitement à Louvain-la-Neuve.

Les membres des Voix de la Liberté et les institutions qui soutiennent l'association martèlent que les deux libérations de figures emblématiques ne règlent pas tous les problèmes. Ils se réjouissent toutefois de constater que, contrairement à ce qui se dit parfois, la mobilisation de chacun sert à quelque chose.

L'association réfléchit actuellement à "adopter" d'autres grandes figures du combat pour la démocratie, notamment le nouveau prix Nobel de la paix, le dissident chinois Liu Xiaobo, condamné à onze ans de prison en 2008.

(EYI)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés