Publicité

Lhermitte incapable du contrôle de ses actes, selon les psychiatres

Geneviève Lhermitte était, au moment où elle a tué ses enfants, incapable du contrôle de ses actes en raison de son état de déséquilibre mental, ont estimé mardi les experts psychiatres devant la cour d'assises.

Ils sont arrivés à cette conclusion après un nouvel examen de l'accusée réalisé dimanche à la prison de Berkendael à la lumière des deux lettres qu'elle avait envoyées à son psychiatre traitant peu avant d'égorger ses enfants.

Dans ces lettres divulguées la semaine dernière, elle disait sa fascination pour les couteaux et l'idée d'emporter ses enfants avec elle dans la mort.

Pour les experts psychiatres, Geneviève Lhermitte est encore actuellement dans un état de déséquilibre mental qui nécessite un traitement au long cours.

Ce nouveau rapport des experts psychiatres n'est qu'un avis, à savoir un élément d'appréciation pour le juge et le jury qui ne sont pas tenus de le suivre dans leur verdict. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés