Licenciement d'une enseignante qui portait le foulard jugé injuste

Deux écoles qui avaient licencié une enseignante de religion islamique parce qu'elle portait son foulard dans l'enceinte de l'école, à l'extérieur du local de classe, ont agi abusivement. C'est ce qu'a estimé le Conseil d'Etat, lequel a annulé le licenciement de l'enseignante, selon la presse flamande de vendredi.

L'enseignante était temporairement chargée de dispenser les cours de religion islamique dans les écoles primaires d'Etterbeek et d'Ixelles, durant l'année scolaire 2005-2006. Les deux écoles font partie du réseau de l'enseignement de la Communauté flamande.

L'enseignante refusait de retirer son foulard en dehors du local de classe. Selon les directions des deux établissements, c'est contraire au règlement de l'école. Les directions ont donc décidé de licencier l'enseignante pour des raisons urgentes. Cette dernière s'était plainte au Conseil d'Etat.

Elle a eu raison. "Il ne ressort pas du dossier que le port du foulard en dehors du local de classe aurait une influence négative sur la manière dont l'enseignante exerce son travail", indique la juridiction.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés