Liran: le parquet avait supplié Titeca de le tenir à l'oeil

Le 9 février, le parquet de Dinant avait mis en alerte, par fax, la direction de l'institut psychiatrique Titeca, insistant sur la "dangerosité" de Liran, l'agresseur du directeur de l'Institut Cousot à Dinant. Il invitait Titeca à prendre "toutes les mesures pour qu'il ne quitte pas l'établissement", révèle vendredi "Le Soir".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés