Loi de financement: N-VA veut la clarté sur le transfert de l'IPP

Pour la N-VA, cela n'a pas de sens de reprendre les négociations si on ne peut pas négocier sur un transfert de l'Impôt des personnes physiques (IPP). Le parti dit dans un communiqué diffusé dimanche après-midi qu'elle attend la réponse des partis francophones à cette question et qu'en fonction de celle-ci elle décidera demain/lundi si elle veut poursuivre les négociations.

Dans son communiqué, la N-VA dit prendre acte des déclarations des représentants des partis francophones lors des débats télévisés.

"Le ton était certes modéré mais sur le fond on a constaté que, comme il est apparu au cours des deux dernières semaines au sein du groupe de haut niveau, il n'y a pas eu de prise de position claire sur le fait s'il et possible ou non de parler d'un transfert vers les entités fédérées de l'Impôt des personnes physique (IPP) ou d'une partie de celui-ci".

Pour la N-VA cette question est cruciale, ajoute le communiqué, car il s'agit de l'outil de responsabilisation. Cela n'a, pour elle, dès lors pas de sens de reprendre les négociations, si on ne peut pas négocier sur ce sujet.

La N-VA ajoute qu'elle attend la réponse des partis francophones à cette question et qu'en fonction de celle-ci elle décide demain/lundi au sein de son bureau si elle entend poursuivre les discussions. (VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés