Maggie De Block se limitera à étoffer l'offre d'urgence

La secrétaire d'État Maggie De Block a indiqué jeudi qu'elle n'entendait pas ouvrir de nouvelles place d'accueil pour les demandeurs d'asile. "Je garde mes chiffres", a-t-elle dit. L'objectif immédiat de Mme De Block est de gérer les places d'accueil d'urgence en hiver. Mise sur la sellette, la secrétaire d'État a indiqué mercredi à la Chambre vouloir libérer 800 places supplémentaires d'urgence pour les sans-abri en cette période d'hiver particulièrement difficile.

La sénatrice Zakia Khattabi (Ecolo) qui interrogeait Mme De Block a estimé que "la confusion était encore plus confuse" au lendemain de l'annonce de la mise sur pied d'une task force spéciale sur la problématique de l'accueil. La parlementaire écologiste a reproché à la secrétaire d'État Open Vld de vouloir faire du "provisoire continuel". Mme Khatabbi a en outre regretté que Mme De Block ait été plus prolixe dans ses réponses à Filip Dewinter (Vlaams Belang) qui l'interrogeait sur le même sujet. "La tendance est claire", a suggéré l'élue écologiste alors que le sénateur d'extrême droite se félicitait du discours de la secrétaire d'État selon lequel il fallait éviter de créer un effet d'aubaine.

Maggie De Block a par ailleurs admis dans une réponse à une question de Dalila Douifi (sp.a) qu'il y avait lieu de moderniser le dispatching de Fedasil chargé de répartir les demandeurs d'asile. (JAV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés