Magistrats suspectés: M. Audenaert confirme les soupçons de corruption

Glenn Audenaert, directeur de la police judiciaire fédérale de Bruxelles, a confirmé vendredi la véracité des informations concernant un mécanisme de corruption à l'oeuvre dans la magistrature, peut-on lire sur le site internet du journal Le Soir. Il a également balayé les reproches adressés par l'avocat Peeters, lequel évoque un règlement de compte, les qualifiant de "nonsense" (ndlr, non-sens).

M. Audenaert a confirmé vendredi au Soir les soupçons de corruption à l'égard de la présidente du tribunal de Commerce de Bruxelles, Francine De Tandt. "Tout ce qui est écrit dans le Tijd est vrai. Je n'en dirai pas davantage parce que toute indiscrétion pourrait constituer un vice de procédure et compromettre l'aboutissement du dossier", a indiqué M. Audenaert.

L'avocat Robert Peeters, quant à lui, réfute les accusations en bloc, nie tout contact privilégié avec la présidente De Tandt et pointe à nouveau le doigt vers le chef de la police judiciaire Glenn Audenaert. M. Audenaert, selon M. Peeters réglerait des comptes pour venger des amis proches aujourd'hui inquiétés pour fraude. Glenn Audenaert a, de son côté, balayé ces reproches, affirmant que "toutes ces accusations sont du nonsense".

(HIE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés