Malgré la crise, les Européens veulent une poursuite de l'aide au développement

Malgré la crise économique et les difficultés budgétaires des Etats membres, les Européens, tout comme les Belges, continuent à soutenir l'aide au développement en faveur des pays les plus pauvres, selon un sondage Eurobaromètre publié lundi par la Commission européenne.

Selon ce sondage réalisé entre mai et juin 2009, 90% des Européens continuent de penser que l'aide au développement est une question importante, et 72% des sondés (81% en Belgique) estiment que les engagements financiers souscrits à l'égard des pays pauvres doivent être respectés, voire même augmentés.

Seuls 13% des Européens, et 14% des Belges, estiment au contraire qu'il faut diminuer ces aides.

"Ce sondage montre clairement que les citoyens attendent de leurs gouvernements et de la Commission européenne qu'ils mettent la main au porte-monnaie pour financer l'aide au développement", s'est félicité lundi le commissaire européen en charge du Développement, Karel De Gucht, cité dans un communiqué.

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés