Publicité

Manifestation à Steenokkerzeel: 11 arrestations administratives

La police a arrêté administrativement onze personnes dimanche pendant la manifestation qui s'est déroulée devant le centre 127bis à Steenokkerzeel. Environ 140 personnes ont manifesté contre la politique belge et européenne en matière d'immigration. L'ambiance entre les forces de l'ordre, présentes en nombre, et les manifestants a été par moments particulièrement tendue.

Les manifestants se sont réunis vers 14h30 à la gare de Nossegem. Ils scandaient des slogans tels que "Solidarité avec les sans-papiers" et "Police partout, justice nulle part".

La tension était palpable. La police montée a maintenu les manifestants à l'écart de l'entrée du centre. Ces derniers ont lancé de la boue, des pommes de terre et des pierres en direction des forces de l'ordre. Plusieurs activistes ont emporté les képis des policiers, d'autres ont craché, poussé ou insulté les agents.

Onze manifestants ont été arrêtés administrativement pour n'avoir pas obtempéré aux injonctions, a fait savoir le commissaire Joeri Vanbelle. Ces personnes ont depuis déjà été relâchées et reconduites par la police à la gare de Nossegem, d'où elles ont pu rejoindre Bruxelles avec leurs camarades.

La manifestation était organisée à l'initiative du No Border Camp, qui a planté ses tentes à Tour et Taxis à Bruxelles ce samedi 25 septembre et qui y restera jusqu'au 3 octobre. "No Border ne communique pas avec les autorités administratives. La police ne savait donc pas si elle devait s'attendre à 100 ou à 3.000 manifestants", a précisé le commissaire à propos de la présence massive des policiers. (VOC)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés