Manifestation des étudiants en kiné contre le numerus clausus

Les diplômés en kinésithérapie manifestaient mercredi en début d'après-midi devant le cabinet de la ministre de la Santé Laurette Onkelinx contre la limitation des numéros Inami à la fin de leurs études, qui devrait laisser une centaine d'étudiants sur le carreau cette année.

Pour la première fois depuis l'instauration du numerus clausus en 2005, un concours de sélection sera organisé le 30 octobre prochain pour permettre à 293 diplômés de décrocher le numéro Inami qui leur permettra d'exercer des prestations en cabinet et au domicile du patient.

"Les diplômés sont 393, ce qui signifie que 100 n'obtiendront pas de numéro Inami", a souligné le président de la Fédération des étudiants francophones (FEF) Michaël Verbauwhede.

Il dénonce la "skizophrénie d'une politique qui restreint l'accès au métier alors que la profession est en pénurie".

La ministre de la santé Laurette Onkelinx (démissionnaire) a plaidé récemment pour la fin d'un tel concours d'accès à la profession de kiné indépendant.

Une délégation d'étudiants devait être reçue à son cabinet en milieu d'après-midi.

(MUA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés