Manque de personnel de sécurité au palais de justice de Bruxelles

L'un des juges de la chambre des vacations de Bruxelles affirme qu'en deux semaines de siège, il n'a pu rendre que deux jugements. Faute de personnel parmi les agents de sécurité, les détenus ne peuvent pas toujours être conduits jusqu'à la salle d'audience. Leur affaire est donc remise.

L'activité judiciaire au tribunal correctionnel est toujours ralentie par le manque de personnel dans le service de sécurité du palais de justice de Bruxelles. Et ce, malgré la réduction du nombre de chambres qui siègent pendant les mois de juillet et août.

Au tribunal correctionnel de Bruxelles, seules la chambre du conseil et deux chambres, dites "des vacations", tiennent audience. Ce qui représente moins de dossiers à traiter et donc, souvent, moins de détenus à escorter.

Toutefois, les magistrats déplorent le fait que le service de sécurité n'est pas plus en mesure de gérer l'acheminement des détenus vers ces trois salles qu'en temps normal.

Il semble que les agents de sécurité se retrouvent à nouveau désorganisés et en nombre trop restreint pour assumer leurs missions, en raison des congés de leurs collègues. Et ce, malgré les nouveaux engagements en fin d'année judiciaire.

(VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés