Menace terroriste: la veuve de l'assassin de Massoud interpellée

Malika el-Aroud, l'épouse d'un des deux assassins du commandant Massoud, l'ancien chef de l'opposition armée des talibans, fait partie des quatorze personnes, islamistes présumés, interpellées vendredi matin dans le cadre de l'enquête sur un projet d'évasion de Nizar Trabelsi, a indiqué Lieven Pellens, porte-parole du parquet fédéral.

Le parquet fédéral devrait communiquer samedi sur d'éventuels mandats d'arrêt.

Agée de 48 ans, Malika el-Aroud, belge d'origine afghane, est la veuve d'Abdessater Dahmane, l'un des deux hommes qui ont assassiné, le 9 septembre 2001 dans un attentat-suicide, le commandant Ahmed Shah Massoud, chef de l'Alliance du Nord qui s'opposait aux talibans.

Déjà poursuivie en Belgique, cette Belge d'origine afghane avait été acquittée en 2003 par le tribunal correctionnel de Bruxelles qui jugeait une filière d'envoi de candidats au jihad en Afghanistan.

Partie en Suisse aux côtés de son nouvel époux, elle avait été jugée en juin de cette année à Genève pour soutien au terrorisme islamiste sur des sites internet. Elle avait été condamnée à six mois de prison avec sursis "pour soutien à une organisation terroriste et complicité de représentation de la violence".

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés