Menace terroriste: mesures dans les transports en commun

Dans l'évaluation rendue par l'Organe pour la Coordination de l'Analyse de la Menace (OCAM) dans le cadre des menaces terroristes qui planent en Belgique suite au projet d'évasion de Nizar Trabelsi, il est demandé aux services de police de Bruxelles une surveillance accrue pour les stations de métro, la liaison ferroviaire Nord-Sud, les marchés de Noël, les magasins, les rues commerçantes, la Grand Place et l'aéroport.

La STIB a été informée des menaces terroristes vendredi matin par le centre de crise du SPF Intérieur. Il a été demandé à la STIB d'activer jusqu'au 2 janvier le plan de vigilance appliqué notamment à l'occasion des sommets européens à Bruxelles.

A la SNCB, on indique que le service de sécurité des chemins de fer belges, qui compte quelque 400 agents et qui est distinct de la brigade des chemins de fer de la police fédérale, participe au comité de concertation mis en place par le centre de crise du SPF Intérieur. Infrabel, qui n'est pas associé à cette concertation, rappelle que tous les Eurostar qui arrivent à la Gare du Midi sont préalablement et entièrement inspectés et que les voyageurs sont contrôlés.

Brussels Airport n'a pas souhaité livrer d'informations au sujet de la sécurité de l'aéroport. (NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés