Menaces contre Fabiola: le Centre de Crise a demandé une évaluation à l'OCAM

A la suite de nouvelles menaces de mort à l'encontre de la reine Fabiola, le Centre gouvernemental de Coordination et de Crise a demandé une "évaluation" à l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM), a indiqué lundi soir un porte-parole du Centre de Crise, Peter Mertens.

L'objectif est de vérifier si la menace est réellement sérieuse. L'évaluation de l'OCAM devra permettre de déterminer si des mesures spécifiques sont nécessaires pour assurer la protection de la Reine. Ces mesures éventuelles seront décidées par le Centre de Crise, après la remise du rapport de l'OCAM.

La rédaction de La Dernière Heure a reçu lundi matin, via La Poste, une carte postale contenant des menaces de mort à l'encontre de la reine Fabiola. "La menace est prise au sérieux par la police, qui a été avertie", a déclaré une journaliste du quotidien.

Selon le rédacteur en chef de la DH, Hubert Leclercq, cité par l'AFP, "il s'agit d'une carte postale en noir et blanc dotée de la même signature que celles adressées en mai et en juillet derniers et qui contient des menaces très claires." A l'époque, l'expéditeur d'un courrier anonyme adressé à la rédaction du même quotidien avait menacé de tuer la reine Fabiola à l'aide d'une arbalète lors de la Fête nationale, le 21 juillet. (CHN)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés