Mobilisation générale à la prison de Tournai

La mobilisation était totale mardi à la prison de Tournai, où les grévistes ne seront pas indemnisés avant jeudi. Le bourgmestre de Tournai a rencontré mardi les gardiens et la direction.

Aucune information n'a filtré à l'issue de l'entretien qu'a eu mardi le bourgmestre, Christian Massy, avec la direction et les cadres de la prison. Auparavant, le mayeur de la cité des Cinq clochers avait rencontré les grévistes qui squattent depuis quatre jours devant l'entrée principale de la prison.

Plus déterminés que jamais, les grévistes entendent poursuivre leur action au finish afin d'obtenir de l'Administration pénitentiaire un complément de personnel.

A ce jour, alors que la norme devrait être de 146 personnes pour 200 prisonniers, 139 agents sont recensés pour 224 détenus à Tournai. En fonction des jours de congé, de récupération et de maladie, le nombre de gardiens est régulièrement sous les 139 agents.

Face à cette situation et réclamant dix engagements, les agents pénitentiaires ont lancé samedi après-midi une grève sauvage. Les syndicats ayant officiellement déposé la semaine dernière un préavis de grève qui ne viendra à expiration que jeudi, les agents grévistes ne seront couverts financièrement par leurs syndicats respectifs qu'à partir de ce jour-là.

Dans l'immédiat, la surveillance de la prison de Tournai est assumée par des policiers et des membres de la Protection civile. Aucun incident majeur n'a été recensé ces dernières heures.

(COR 816)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés