Moins de violence physique sur le réseau de la STIB

Le service de sécurité de la STIB a enregistré en 2009 une baisse du nombre de cas de violence physique sur le réseau de transport en commun bruxellois, selon des chiffres diffusés par la députée bruxelloise Carla Dejonghe (Open Vld).

Les agents de la STIB ont ainsi enregistré 437 interventions l'an dernier, pour 498 un an plus tôt. Les stations les plus touchées sont Simonis, De Brouckère, Gare du Midi, Rogier et Louise.

Le personnel de la STIB a été visé par des agressions physiques à 46 reprises en 2009, et 83 plaintes ont été déposées pour des agressions verbales.

Les coûts de restauration après des actes de vandalisme (dont les graffiti) se sont élevés à 750.000 euros. (MUA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés