Mouvement de protestation contre la réintégration du juge "lent"

Dans plusieurs salles du tribunal correctionnel de Bruges, les audiences ont été temporairement suspendues mardi matin en guise de protestation contre l'annulation par la Cour de cassation du licenciement du juge brugeois Paul Verstraete, à qui l'on reprochait de travailler trop lentement.

Les ennuis du juge brugeois ont débuté en 2006, lorsque ses supérieurs lui ont retiré une soixantaine de dossiers en attente d'un jugement depuis trop longtemps. A cette époque, Paul Verstraete avait été provisoirement suspendu. En juin 2007, une nouvelle procédure disciplinaire a été déclenchée à son égard et s'est terminée par son licenciement d'office.

Le licenciement du juge a été annulé par la Cour de cassation. Cette décision a provoqué un mécontentement au sein même du tribunal de Bruges. Plusieurs juges ont mené mardi matin une action de protestation silencieuse en suspendant temporairement les audiences.

(109)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés