MR: Maingain et de Donnea ne veulent pas précipiter une campagne interne

Le président du FDF, Olivier Maingain, et le député François-Xavier de Donnea, considérés comme proches de Didier Reynders, estiment qu'il ne faut pas précipiter une élection présidentielle au MR. Dans des entretiens avec le Soir et La Libre, ils soulignent cependant qu'il ne faut plus trop attendre.

Tant M. Maingain que M. de Donnea rappellent la situation fédérale et le risque d'élections anticipées. Si le cas se produisait, le MR ne pourrait gérér de front une campagne électorale et le renouvellement de son président.

"Cela n'est pas possible. A mon sens, il faudra alors que Didier Reynders mène ce combat électoral-là et puis se retire. Ce n'est pas une catastrophe. En revanche, si la négociation se poursuit avec les sept, nous devons tout mettre en oeuvre pour organiser des élections présidentielles au MR. Nous aurons le temps d'organiser cela au mois de janvier", a expliqué M. de Donnea.

Selon lui, un nouveau président devra en revanche mener la campagne pour les communales de 2012.

Le député n'est pas opposé à plusieurs candidatures. "Le pire serait de pousser des candidatures en essayant d'imposer un candidat du consensus mou", a-t-il ajouté.

Tout en se montrant prudent, il juge que Charles Michel est "l'un des candidats auxquels il faut songer".

Il convient d'attendre l'an prochain, dit M. Maingain. "On n'est plus dans une configuration où Didier est appelé à rester encore six ou huit mois à la présidence, c'est une question de semaines, au plus de deux ou trois mois", a-t-il précisé. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés