Namur devra faire un choix pour sa patinoire le moment venu, affirme A. Antoine

Le ministre des Sports André Antoine estime que la ville de Namur devra faire un choix sur l'utilisation de la patinoire de Jambes ou l'intégration des infrastructures pour le centre sportif de haut niveau à l'hébergement duquel elle pourrait être candidate.

Répondant lundi en Commission du parlement de la Communauté à une question de Maxime Prévot (cdH), M. Antoine a replacé la rénovation de la patinoire dans la perspective du choix du futur Centre sportif de haut niveau de la Communauté, dont l'appel à candidatures est sur le point d'être lancé.

D'ici ce choix, les travaux de rénovation des 4 centres dont les infrastructures étaient pressenties pour accueillir le centre de haut niveau (Jambes, Liège, Bruxelles et Mons) ont été mis en attente.

Mais pour ne plus perdre de temps, l'étude de la situation existante a été lancée en envisageant la rénovation et le ministre a demandé à l'administration d'intégrer la patinoire dans l'étude. A ce jour, il n'a toutefois pas encore reçu de rapport.

Le cas échéant, l'utilisation des infrastructures existantes pourrait être un atout. Le moment venu, la ville devra faire un choix sur l'utilisation de la patinoire ou l'intégration des infrastructures pour le centre de haut niveau, a encore dit le ministre, qui attend des promesses fermes de la part de la ville mosane pour sa participation à la rénovation.

(JLS)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés