Namur: Van Rompuy évoque la foi chrétienne en réponse aux défis actuels

Herman Van Rompuy a rencontré mercredi soir le chanoine François Houtart, sociologue, lors d'une conférence intitulée "Visions chrétiennes pour demain", aux Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix (FUNDP), à Namur. Quelque 600 personnes étaient présentes.

Il a d'abord indiqué être présent en tant que chrétien et non comme homme politique, président du Conseil européen.

L'objectif était que les deux hommes puisent dans leur tradition religieuse des éléments de réponse à la crise et aux défis sociaux actuels, dans le cadre de la mondialisation.

Les deux interlocuteurs ont abordé des sujets tels que l'économie, les sociétés duales, l'écologie et le développement du Sud.

Herman Van Rompuy a évoqué la crise économique, soulignant que, loin de celle provoquée par le krach boursier de 1929, "qui n'a jamais été résolue", nous nous en étions sortis.

Il a également parlé du principe de subsidiarité ainsi que des valeurs de justice et de solidarité. "La responsabilité du bien-être général incombe à l'Etat et aux individus. Le manque de charité interpersonnelle nous a mené à la crise actuelle", a-t-il dit.

Face à lui, le chanoine Houtart a fait part de ses idées nourries par la critique marxiste. Refuser la marchandisation des choses indispensables à la vie, organiser des rapports collectifs sociaux, sortir du concept d'exploitation pour arriver au respect de la nature, de même que la multiculturalité faisaient partie des "paradigmes" qu'il a mis en avant.

Herman Van Rompuy a finalement conclu avec cette phrase de Saint Augustin: "Soyons bons et les temps seront bons".

(COR 715)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés