Publicité
Publicité

Nationalité, regroupements, mariages blancs: un "momentum" pour renforcer les règles

Plusieurs formations politiques au nord comme au sud du pays vont dans le sens d'un renforcement des règles en matière d'acquisition de la nationalité, de regroupement familial et de lutte contre les mariages de complaisance, a estimé lundi le président du MR Didier Reynders, qui y voit un "momentum" pour avancer dans cette voie au Parlement.

"Je constate que depuis quelques semaines, plusieurs formations politiques vont dans notre sens", a affirmé M. Reynders au cours d'une conférence de presse, se référant non seulement aux partis flamands, mais aussi à de récentes déclarations du président du PS Elio Di Rupo.

Pour les réformateurs, des tentatives ont déjà été réalisées au cours des dix dernières années, dont la plus récente a été l'accord du gouvernement Van Rompuy à l'automne 2009 sur ces trois matières.

"Mais il n'a pas été possible d'aller au bout du processus, il faut donc que des avancées se traduisent par un vote rapide au Parlement", où les débats ont repris dans les commissions de la Justice et de l'Intérieur, a résumé Didier Reynders.

Etablissant un lien avec la crise de l'accueil, le président des réformateurs dit aussi voir dans un durcissement des règles en matière d'acquisition de la nationalité, de regroupement familial et de lutte contre les mariages de complaisance une manière de modifier à l'étranger l'image d'une Belgique qui ferait preuve de "grande souplesse et de conditions d'accueil plus favorables par rapport à nos pays voisins". (BPE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés