Publicité
Publicité

'ne pas réveiller les fantômes du passé européen'

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a mis en garde mardi, devant le parlement européen, contre un "réveil des fantômes du passé européen" alors qu'il venait d'évoquer la politique de migration et d'asile, qui fait débat au vu de la politique du gouvernement français vis-à-vis des Roms.