Nollet: la révision de la croissance permet de dégager 3 millions d'euros pour le FNRS

La révision à la hausse de la croissance économique par le Bureau fédéral du plan a permis au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de libérer pour le Fonds de la recherche scientifique (F.R.S.-FNRS) près de 2,425 millions d'euros qui avaient été gelés, a indiqué lundi le ministre Jean-Marc Nollet.

Une somme supplémentaire de 489.000 euros pour revaloriser les barèmes des chercheurs disposant d'un diplôme décroché avant les accords européens de Bologne - et qui subissaient de ce fait une inégalité avec leur collègue post-Bologne - a également été débloquée, a ajouté le ministre Ecolo en commission du parlement francophone.

Lors du contrôle budgétaire de mars dernier, marqué par les mauvaises prévisions de croissance économique, le gouvernement de la Fédération avait notamment gelé certaines dépenses non organiques et hors personnel à hauteur de 3,8%, notamment pour le FNRS.

Le Fonds s'était plaint de devoir réduire de 12 millions d'euros le financement de ses appels à crédits, projets et mandats (une trentaine en moins) en 2012.

A la mi-juin, le Bureau fédéral du plan a cependant revu à la hausse sa prévision de croissance de l'économie belge pour 2012, de 0,1% à 0,5%. Cette embellie a permis au ministre de libérer les sommes gelées du FNRS.

Avec l'apport de 3,52 millions d'euros de la Wallonie, le financement global du FNRS sera passé de 100 milions d'euros en 2011 à 105,6 millions en 2012, fait valoir M. Nollet.

Le Conseil d'administration du Fonds se réunit mardi. (BPE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés