Publicité
Publicité

Nouvelles révélations sur le centre fermé de Vottem

Prescription à la légère de neuroleptiques potentiellement dangereux, non respect de la déontologie et du secret médical, harcèlement suivi d'un licenciement abusif dans le but de camoufler ces infractions, tels sont les faits dénoncés par d'anciennes infirmières du centre fermé de Vottem dans l'édition de La Libre Match à paraître jeudi.