Onkelinx préconise "un allégement massif des cotisations sociales"

Le vice-Première ministre Laurette Onkelinx (PS) appelle, dans une interview au Soir et au Standaard, à "un allégement massif des cotisations sociales", qui serait compensé par d'autres sources de revenus, comme un impôt sur le capital.

Mme Onkelinx prône un pacte social, conclu entre le gouvernement et les partenaires sociaux, "comme dans l'après-guerre". "Ensemble disons que le financement de la Sécu ne doit pas excéder 50%. Ce qui donnera un plus aux entreprises et aux salaires", affirme-t-elle.

"Et pour que notre modèle social reste intact, il faudra trouver des recettes alternatives, en abondance. Via l'impôt des sociétés ou par des formes nouvelles de taxation du capital, ou en décourageant les comportements néfastes à l'environnement", poursuit la ministre.

Un tel pacte ne serait possible "qu'en ayant de grandes familles politiques autour de la table. Et en dépassant un temps les fractures majorité-opposition", analyse-t-elle.

Mme Onkelinx fixe l'horizon 2020 pour la mise en oeuvre de son projet, la même échéance que la nouvelle stratégie socio-économique européenne. "Nous ne devons pas nous contenter d'attendre l'Europe, mais élaborer notre stratégie propre, inventer quelque chose chez nous, en Belgique", selon elle. (WAE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés