Opération Calice: les victimes devant la Cour européenne des Droits de l'Homme

L'avocat Walter Van Steenbrugge, qui représente certaines victimes d'abus sexuels commis par des ecclésiastiques, a initié une procédure d'urgence devant la Cour européenne des Droits de l'Homme pour violation du droit d'accès à un juge, rapportent plusieurs journaux samedi.

Me Van Steenbrugge juge scandaleux le silence du parquet au sujet de l'arrêt de la Chambre des mises en accusation quant à la légalité des perquisitions effectuées dans le cadre de l'opération Calice.

"Que nous ne puissions pas savoir ce qui figure dans l'arrêt de la Chambre des mises témoigne d'une arrogance inédite du pouvoir. La Justice crache sur les victimes, qui ont droit à l'information", affirme-t-il.

L'avocat a initié une procédure d'urgence à Strasbourg. "Le droit européen stipule que nous avons droit à un juge. Ce droit m'est retiré. C'est pourquoi je demande la condamnation de l'Etat belge. Qui doit veiller à ce que le droit des victimes soit respecté". (FUL)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés