Opération Hermès: la police mobilisée contre l'immigration illégale

Des contrôles policiers visant l'immigration illégale ont été menés lundi soir et dans la nuit en plusieurs endroits de Flandre. Ces actions, regroupées sous le nom générique d'"Opération Hermès", ont pour objectif de combattre le trafic organisé d'êtres humains et d'identifier les flux migratoires illégaux au sein des différents pays membres de l'Union européenne.

De tels contrôles sont effectués depuis le début du mois d'octobre dans 23 pays de l'UE. La police belge a inscrit cette initiative dans le cadre de la présidence de l'Union européenne. Etant donné que les frontières intérieures ont disparu depuis l'entrée en vigueur de l'accord de Schengen, en 1985, on ignore l'importance de ces flux migratoires au sein de l'UE.

Les contrôles, qui ont démarré lundi soir, dès 19h00, et devaient se poursuivre jusqu'à mardi, 02h00, ont eu lieu dans les ports d'Ostende et de Zeebrugge, mais aussi sur le rail et sur les parkings situés le long de l'E40, à Jabbeke. Il s'agit d'une action commune de la police locale, de la police fédérale (route, chemins de fer et navigation), de la justice et de l'Office des étrangers. Une soixantaine d'agents y ont pris part, ainsi que huit membres de l'Office des étrangers.

Les résultats de l'opération seront communiqués mardi matin. L'Office des étrangers et la police fédérale analyseront ensuite les chiffres. En les comparant avec ceux des autres Etats-membres, une cartographie précise des flux migratoires illégaux pourra ainsi être réalisée. L'opération doit également promouvoir et renforcer les réseaux européens de coopération policière. (109K)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés