Paradis fiscaux: la Belgique a parcouru la moitié du chemin

La Belgique a signé mardi avec la France et le Danemark deux nouvelles conventions d'échange d'information fiscale, portant à six le nombre d'accords conformes aux standards internationaux. Elle doit conclure en tout douze conventions de ce type pour quitter la liste "grise" de paradis fiscaux établie par l'OCDE.

La Belgique, qui avait déjà signé un accord avec les Etats-Unis dès 2006, a nettement accéléré la renégociation de conventions fiscales avec les pays tiers après avoir été placée sur cette liste, en avril dernier. Le ministre des Finances, Didier Reynders, a ainsi adressé à 120 pays des lettres pour leur signaler la disposition belge à lever une réserve relative au secret bancaire.

Le processus semble maintenant trouver son rythme de croisière.

Après avoir signé des accords avec les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l'Australie, la Belgique a signé mardi avec la France et le Danemark. Des conventions ont également été paraphées entre administrations avec la Norvège, la Finlande, Saint-Marin et le Luxembourg, tandis que les négociations seraient en bonne voie avec Monaco.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés