Paras: les familles veulent connaître la vérité, jury constitué

Des membres des familles des dix casques bleus belges assassinés au Rwanda le 7 avril 1994 ont confié jeudi qu'ils espéraient que le major Bernard Ntuyahaga parle et dise qui lui a donné l'ordre de tuer leurs proches.

Publicité
Publicité

Echo Connect