Pas d'obstacle majeur en vue pour le vote électronique dans la capitale

Même si des tests sont encore en cours dans différentes communes, il n'y a pas d'obstacle majeur en vue pour l'organisation du scrutin électronique dans les différents cantons de la capitale, est-il ressorti vendredi d'une réponse du ministre-président bruxellois Charles Picqué à une question parlementaire et d'un coup de sonde effectué auprès de bourgmestres de plusieurs communes bruxelloises.

Dans la capitale, la Ville de Bruxelles (20 pc du territoire, 15 pc de la population) est jusqu'ici la seule a avoir annoncé officiellement que le scrutin se ferait par ordinateur. Mais ailleurs, personne n'envisage un retour au vote papier d'ici les élections d'autant que le délai est très court.

"Des premiers résultats dont nous avons connaissance, il n'y a pas de problème majeur en vue", a commenté vendredi au parlement bruxellois, Charles Picqué.

Les opérations de vérifications du matériel sont soit en cours soit sur le point d'être entamées dans les différents cantons comme celui d'Etterbeek (Etterbeek, les deux Woluwe et Sant-Josse) où des vérifications sont faites régulièrement, a indiqué le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, Willem Draps.

Cette étape ne semble pas effrayer les bourgmestres, d'autant que le matériel est stocké dans de bonnes conditions et que l'on sort à peine du scrutin régional, ont ainsi fait observer vendredi le bourgmestre de Jette (canton de Molenbeek, avec Ganshoren), Hervé Doyen, et le chef de cabinet du bourgmestre d'Anderlecht (canton avec Berchem Sainte-Agathe), Gaëtan Van Goidsenhoven.

(VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés