Publicité
Publicité

Pas de contrôles d'alcoolémie suite à l'alerte terroriste

Les zones de police de Bruxelles n'ont pas pu effectuer de contrôles d'alcoolémie ciblés au cours de la nuit du réveillon de la saint Sylvestre, annonce mercredi le quotidien De Morgen. En raison de l'alerte terroriste, les zones de police ne disposaient pas de suffisamment d'effectif et ce, malgré le fait que les automobilistes en état d'ébriété sont près de trois fois plus nombreux dans la capitale que dans le reste du pays, précise le journal.