Publicité
Publicité

Pas de cours de sexualité à l'école

Alors que le Conseil de la Jeunesse réclame un cours de vie affective et sexuelle dès le secondaire et partout, la ministre de l'enseignement Marie-Dominique Simonet (cdH) estime l'organisation d'un tel cours impraticable. Elle planche sur d'autres options, rapporte lundi le journal Le Soir.