Pas de nouvelle analyse psychiatrique pour Kim De Gelder

La chambre des mises en accusation n'a pas accédé vendredi à la demande de l'avocat de Kim De Gelder de procéder à une nouvelle analyse psychiatrique de son client, l'auteur des agressions au couteau à la crèche "Fabeltjesland" de Termonde et de l'assassinat d'Elza Van Raemdonck à Vrasene, a appris l'agence Belga d'une source sure. Aucun nouveau collège de psychiatres judiciaires ne sera mis en place.

Kim De Gelder a tué le 23 janvier 2009 deux nourrissons et une puéricultrice de 54 ans, lorsqu'il a fait irruption, armé d'un couteau, dans la crèche Fabeltjesland à Termonde. Il a également blessé dix enfants et deux autres puéricultrices. Il a aussi reconnu l'assassinat d' Elza Van Raemdonckune, une femme âgée de 72 ans, à Vrasene.

Un collège de cing psychiatres judiciaires a reconnu Kim De Gelder responsable.

Jaak Haentjens, l'avocat de Kim De Gelder, avait demandé une nouvelle analyse psychiatrique car son client souffrait, selon lui, de problèmes psychologiques. La chambre des mises en accusation a refusé la demande de la défense.

La chambre des mises en accusation a, par contre, décidé que le juge de Termonde devait nommer un expert pour examiner les médicaments pris par Kim De Gelder losqu'il a été appréhendé. Cette enquête complémentaire ne devrait pas beaucoup retarder l'instruction.

(VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés