Pas question de modifier le système de sanctions de l'Onem, assure Muyters

Il n'existe aucun plan destiné à modifier le système de sanctions de l'Onem, a affirmé mercredi après-midi le ministre flamand de l'Emploi Philippe Muyters au parlement flamand, évoquant la rencontre plus tôt dans la journée entre son gouvernement et le gouvernement fédéral à propos de la politique anti-crise.

Au cours des derniers jours, des voix s'étaient élevées, dans les milieux syndicaux mais aussi au sein du gouvernement fédéral, pour souhaiter une adaptation de la politique de sanctions à la situation de crise. Les syndicats font notamment remarquer que cela n'a guère de sens de priver les chômeurs de leurs allocations parce qu'ils ne trouvent pas de travail, alors qu'il y en a de moins en moins et que les entreprises licencient à tour de bras.

Au cours de la réunion avec le premier ministre Yves Leterme, les assurances ont été données que rien ne serait changé au système de sanctions et qu'il n'y a vait donc pas de risque de contrarier la politique flamande en d'activation des chômeurs, a assuré M. Muyters.

(PIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés