Patrick Dewael veut plus de moyens pour lutter contre le terrorisme

Le ministre de l'Intérieur Patrick Dewael (Open VLD) veut accorder plus de compétences aux services de police et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme, a-t-il affirmé aux quotidiens flamands du groupe Corelio (De Standaard, Het Nieuwsblad, Het Volk) ainsi qu'au journal De Tijd.

"La Sûreté de l'Etat ne peut toujours pas procéder à des écoutes téléphoniques. Un projet de loi destiné à résoudre cette difficulté n'a plus pu être adopté à la fin de la dernière législature. En concertation avec mon collègue de la Justice Jo Vandeurzen, je compte insister pour que l'on puisse y procéder en extrême urgence", a-t-il dit.

Patrick Dewael a également demandé que les services de police disposent de plus de possibilités de recourir à des techniques policières spéciales.

"Cela ne signifie pas pour tant que l'on donne carte blanche aux services de sécurité. Il faut maintenir un contrôle sur la magistrature", a-t-il tempéré.

Patrick Dewael veut encore relancer le débat sur la mise hors la loi d'organisations telles que le DHKP/C et "Blood and Honour".

Il s'est enfin interrogé sur l'opportunité de créer une prison spéciale pour les détenus les plus dangereux, tels que Nizar Trabelsi, souvent considérés comme des héros par leurs co-détenus. (CYA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés