Peeters exclut de lier accord de gouvernement flamand et réforme de l'Etat

Pour le ministre-président flamand, Kris Peeters, il n'est pas question de renégocier l'accord de gouvernement flamand. Toutes les initiatives fédérales en matière de réforme de l'Etat seront jugés à l'aune de l'accord flamand et de la note Octopus, a indiqué M. Peeters, réagissant à des déclarations du chef de groupe N-VA au parlement flamand, Kris Van Dijck.

M. Van Dijck déclare dans l'hedomadaire Knack que si les négociations pour la formation d'un gouvernement fédéral et pour une réforme de l'Etat réussissent, il faudra adapter l'accord de gouvernement flamand. Il ajoute qu'une réforme de l'Etat aura de l'influence sur le gouvernement flamand. "Les cartes seront distribuées différemment, il faudra renégocier. Si les entités fédérées sont confrontées à un changement copernicien en matière de responsabilisation, il va de soi qu'il faudra revoir l'accord de gouvernement flamand. Et nous ne devons pas attendre trop longtemps", dit notamment M. Van Dijck.

L'opposition Vlaams Belang, Lijst Dedecker et Open Vld a interrogé le ministre-président sur ces déclarations, mercredi, au parlement flamand.

M. Peeters a exclu une renégociation de l'accord de gouvernement flamand. En cas d'important transferts de compétences, il n'a pas exclu la possibilité d'ajouter une sorte d'addendum à l'accord comme cela s'est déjà fait par le passé. "Mais une totale renégociation n'est pas à l'ordre du jour", a-t-il dit. (ROJ)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés