Publicité

Petit déficit budgétaire n'est plus tabou pour l'Open Vld

Un petit déficit budgétaire n'est plus un tabou pour l'Open Vld, alors que des voix se font entendre pour le lancement de plans de relance de l'économie, annonce mercredi un quotidien flamand.

Le parti s'en tenait jusqu'à présent mordicus à un équilibre budgétaire. Une position qui semble s'infléchir vu la crise économique.

"La crise frappe fort", indique Luk Van Biesen, député fédéral de l'Open Vld. "Nous pensons que le gouvernement ne doit pas financer massivement une série de travaux d'infrastructures, mais il est clair que nous devons apporter de l'oxygène afin que les entreprises et les particuliers continuent à investir", poursuit-il.

Des injections en une fois sont ainsi envisagées. "Un petit déficit n'est pas une catastrophe, pour autant que les vannes ne soient pas tout à fait ouvertes et qu'aucun déficit informel ne soit autorisé".

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés