Petite épidémie d'érythème infectieux dans les écoles

La Direction générale de la santé a enregistré une recrudescence des cas d'érythème infectieux, également appelé cinquième maladie, dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles en fin d'année scolaire. Le virus ne constitue cependant pas un danger pour la santé des enfants.

L'érythème infectieux est une infection du système respiratoire, virale et contagieuse. Il se manifeste par des rougeurs, principalement sur les joues et les membres, similaires aux traces laissées par une gifle. L'érythème se transmet comme un rhume, par inhalation des particules virales ou par contact avec une personne infectée.

"Nous avons constaté une petite augmentation des cas dans les écoles ces derniers temps", confirme le Docteur Carole Schirvel, responsable de la cellule d'inspection d'hygiène de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "Mais il nous est impossible de les chiffrer avec précision car l'érythème infectieux n'est pas une maladie à déclaration obligatoire." Les infections recensées ne doivent donc pas être déclarées aux autorités compétentes.

La maladie touche particulièrement les enfants (de trois à quinze ans) et ne nécessite pas la prise d'antibiotiques. Parfois accompagnée de fièvre, l'infection guérit spontanément après quelques jours. De simples mesures d'hygiène permettent d'en éviter la contagion : se laver régulièrement les mains et aérer les salles de classe. (DDM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés