Publicité

Philips savait dès la fin 2008 que la Senseo connaissait un problème de sécurité (Update)

Le groupe électronique Philips savait dès la fin de l'été 2008 que ses machines à café Senseo pouvaient être affectées d'un problème de sécurité, a reconnu jeudi Julien Michiels, porte-parole de Philips Belgique. Mais les appareils concernés n'on pas été immédiatement rappelés car le risque d'explosion était jugé minime, explique Philips.

Le risque pourrait survenir en cas de dépôt de calcaire important dans la machine. Ce dépôt peut entraîner le blocage d'une valve, ce qui augmente la pression dans l'appareil sans que celle-ci puisse s'échapper. Combiné à un mécanisme de sécurité défectueux, l'appareil pourrait alors exploser.

"Il faut savoir de quoi il retourne avant d'agir", justifie le porte-parole. Philips voulait donc d'abord évaluer le problème de façon scientifique. "Nous avons agi le plus rapidement possible et averti les autorités responsables", ajoute M. Michiels.

"Sur les 7 millions de Senseo rappelées, il y a moins de 20 cas de risque d'explosion, soit un risque de 3 explosions sur 1 million", conclut-il.

(DAD)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés