Police: préavis de grève bxlois retiré, un préavis de grève national est déposé

Le front commun syndical des policiers a décidé mercredi de retirer le préavis de grève prévue lundi prochain pour dénoncer la situation auxquelles sont confrontés les policiers de la capitale, mais ils en ont déposé un autre au niveau national qui arrivera à échéance le premier mars.

Le dépôt de ce nouveau préavis implique l'organisation d'une nouvelle concertation avec l'autorité fédérale dans les prochains jours.

Les ministres de l'Intérieur, Annemie Turtelboom (Open Vld) et de la Justice, Stefaan De Clerck, s'étaient rendus en personne à la réunion organisée dans les locaux de la police fédérale pour tenter de convaincre les organisations syndicales de leurs intentions d'améliorer les conditions de travail des policiers de la capitale.

En sous-effectfs, ceux-ci se sentent victimes à la fois de conditions de travail difficiles et du manque de suivi des problèmes de sécurité à d'autres niveaux.

Les représentants des policiers n'ont pas été convaincus par les arguments des ministres, venus avec de bonnes intentions mais sans moyens financiers pour compléter le cadre à compléter "pas seulement à Bruxelles, partie immergée d'un malaise beaucoup plus profond ressenti par le personnel de police de tout le pays", a déploré le permanent du SLFP police, Alain Ysebaert, au nom du front commun.

Participaient également à la réunion: les chefs de corps des six zones de police bruxelloises et un bourgmestre par zone (MM. Thielemans, Gosuin, Moureaux, De Wolf, Van Goidsenhoven et Mme Jodogne). (MDP)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés