Publicité

Pollution à l'encre sur la Meuse se dissipe

La pollution causée sur la Meuse par le déversement de 600 litres d'encre bleue concentrée par les travailleurs de l'usine Sopal (Givet), en proie à un conflit social depuis un mois, se dissipait jeudi en fin d'après-midi.

Jeudi matin, à la suite d'un conflit social, les travailleurs de l'usine givétoise Sopal ont déversé 600 litres d'encre bleue dans la Houille, un affluent qui se jette dans la Meuse à hauteur de Givet. C'est un riverain de Heer (Hastière) qui a donné l'alerte vers midi.

Le conflit social que connaît Sopal dure depuis un mois et fait suite au licenciement de 85 travailleurs. Les pompiers français ont très rapidement pris contact avec les autorités belges, précisant que le produit en question n'est pas nocif pour la santé. Comme la quantité d'encre était relativement faible, elle s'est rapidement diluée, notamment grâce aux barrages présents sur la Meuse. En fin d'après-midi, la tache avait considérablement diminué.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés