Publicité

Pollution: dès janvier, le trafic pourra être limité à Bruxelles

A partir du mois de janvier prochain, la Région bruxelloise pourra interdire partiellement ou totalement le trafic dans la capitale en cas de pics de pollution. Trois seuils pré-définis de pollution correspondront à différentes mesures, dont l'interdiction de circuler en voiture en fonction du numéro de la plaque d'immatriculation.

Selon les statistiques, sauf aggravation globale du phénomène de pollution, un tel cas de figure pourrait se présenter une fois tous les deux ou trois ans, ce qui correspond à une fois tous les cinq ou six ans pour chaque immatriculation, l'alternance d'interdiction intervenant d'une phase de pic polluant à l'autre.

Le seuil ultime, qui prévoit l'interdiction pure et simple du trafic automobile, ne s'est actuellement encore jamais présenté statistiquement dans la capitale.

L'entrée en vigueur de ce dispositif anti-pollution proposé il y a de nombreux mois par les ministres de l'Environnement Evelyne Huytebroeck et de la Mobilité Pascal Smet a été actée jeudi à l'occasion de la réunion du gouvernement bruxellois. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés