Publicité
Publicité

Porter le nom du père, de la mère ou des deux: un pas en avant, estime Karine Lalieux

L'initiative de la ministre de la Justice Annemie Turtelboom de laisser les parents choisir librement le nom de famille qu'ils souhaitent donner à leur(s) enfant(s), constitue "un premier pas" dans la bonne direction, s'est réjouie samedi la députée Karine Lalieux (PS), qui réclame depuis 10 ans des avancées en la matière.